Repenser l'épistémologie des sciences en Afrique: les cultures africaines comme stratégie de mieux-être

Autores

  • Mahamadou Lamine Quedraogo Université Norbert Zongo

DOI:

https://doi.org/10.35921/jangada.v1i17.342

Palavras-chave:

Culture, Développement, Épistémologie, Mieux-être, Sémiotique, Stratégie

Resumo

Les politiques et plans de développement au Burkina Faso ont toujours fait place belle à l’économie. Ce choix se justifierait par le fait que la plupart des difficultés que connait le pays sont d’ordre économique. Dès lors, la culture et avec elle les sciences de la culture apparaissent comme des domaines de seconde zone. Pour le commun des mortels et même pour certains politiques, la culture s’assimile au folklore : c’est un cocktail de réjouissances et de festivités dont l’aspect ludique est valorisé au détriment de l’essence savante. À l’analyse, les fondements épistémologiques du développement tel qu’il est compris par la communauté internationale et tel que cette dernière souhaite qu’elle soit comprise de l’Afrique reposent sur les cultures occidentales d’inspiration gréco-romaine. Envisager le développement à partir de l’application de ces modèles du savoir et la conformité à ces savoirs-modèles est un mythe. A la reproduction de tels modèles, il faut substituer leur profonde déconstruction. Sous ce rapport, il est besoin de repenser l’épistémologie des sciences de la nature à la lumière des cultures africaines afin de faire de la science en Afrique le témoin de la pensée africaine. De cette façon, le développement de l’Afrique partirait de la refondation des sciences à la lumière d’une épistémologie qui sourd des cultures africaines ou tout au moins d’une épistémologie trempée dans ces cultures. Comment par la sémiotique les cultures africaines peut-elle être convertie en stratégie de développement ? Une telle entreprise nécessite le secours de la sémiotique des cultures et le recours aux études culturelles à travers deux triades.

Referências

AMOSSY, Ruth (éd.). Images de soi dans le discours. La construction de l’ethos. Genève : Delachaux et Niestlé, 1999.

AMOSSY, Ruth. L’argumentation dans le discours. Paris : Armand Colin, 2012.

Constitution du Burkina Faso, adoptée par le Référendum du 2 juin 1991.

DELLA FAILLE, Dimitri. « Les études postcoloniales et le « sous-développement ». In : Revue québécoise de droit international / Quebec Journal of International Law / Revista quebequense de derecho internacional, Numéro hors-série, p. 11–31, 2012, disponible sur https://doi.org/10.7202/1068225ar.

DIAGNE, Souleymane Bachir et AMSELLE, Jean-Loup. En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale. Paris, Albin Michel, 2018.

ELIADE, Mircea. Mythes, rêves et mystères. Paris : Gallimard, 1957.

FERNAND, Renoirte. « La philosophie des sciences selon M. Maritain ». In : Revue néo-scolastique de philosophie, Deuxième série, N°37, p. 96-106, 1933.

FONTANILLE, Jacques. « La sémiotique face aux grands défis sociétaux du XXIe siècle ». In : Actes sémiotiques, N°118, 2015, disponible sur https://www.unilim.fr/actes-semiotiques/5320, DOI : 10.25965/as.5320.

GOLDSCHMIDT, Victor. Anthropologie et politique, les principes du système de Rousseau. Paris : Vrin, 1974.

GREIMAS, Algirdas Julien. Sémantique structurale. Paris : PUF, 1966.

IVANOV, Vyacheslav et al. « Thèses pour l’étude sémiotique des cultures ». In : Sémiotiques, N° 81-84, p. 125-156, 1974.

KOUYATE, Siriman (transcrit par). La Charte de Kurukan fuga. Radio rurale de Guinée, 1998.

LANGE, Marie-France. « Des écoles pour le Sud Stratégies sociales, politiques étatiques et interventions du Nord ». In : Autrepart, N°17, p. 5- 12, 2001.

LANGE, Marie-France. Pour Education, sociétés, N° 165, mars 2000.

LEVI-STRAUSS, Claude et ERIBON, Didier. De près et de loin, Paris : Odile Jacob, 1988.

MAINGUENEAU, Dominique. Analyser les textes de communication. Paris : Armand Colin, 2012.

OUEDRAOGO, Mahamadou Lamine. « Quelle sémiotique pour un développement durable ? Prolégomènes à une sémiotique du durable ». In : Wiiré, N°5, 2017, Ouagadougou : Presses universitaires de Ouagadougou, p. 397-416.

REY, Olivier. « Mythe et logique ». In : Revue Théologique des Bernardins, N°1, p. 131-153, février 2011.

ROUSSEAU Jean-Jacques. Du contrat social ou Principes du droit politique. Amsterdam : Marc-Michel Rey, 1762.

SENGHOR, Léopold Sédar. Liberté 1, Négritude et humanisme. Paris : Seuil, 1964.

Publicado

2021-08-09

Como Citar

Quedraogo, M. L. (2021). Repenser l’épistémologie des sciences en Afrique: les cultures africaines comme stratégie de mieux-être . Jangada: Crítica | Literatura | Artes, 1(17), 409-424. https://doi.org/10.35921/jangada.v1i17.342